Il n'y a pas d'utopie.

Il n'y a pas d'utopie.


Feb 16 2010, 14:37 in Personnal

J'entends souvent dire, à propos de ce que je dis, "mais non mon vieux, t'es fou, ça n'arrivera jamais ce que tu dis là, un monde comme ça, c'est une utopie, c'est irréalisable, impossible !".

Je ne peux qu'éprouver du regret face à tant de cécité...

Voici quelques pistes à méditer avant de parler la prochaine fois d'utopie...

Si les gens avaient accès librement à toutes les nécessités de la vie, sans servitude, dette, troc, commerce, ils se comporteraient vraiment différemment. Vous voulez toutes ces choses disponibles sans prix dessus. Donc maintenant que vous n'aurez plus de prix dessus, quelle sera la motivation des gens ? Un homme qui a tout ce qu'il veut ira se faire bronzer au soleil!

C'est le mythe qu'ils perpétuent.

Les personnes dans notre culture sont dressées à penser que le système monétaire produit une motivation.

Les gens sont donc dressés à penser que les solutions allant à l'encontre du système sont des utopies. Alors qu'il n'en est rien.

"Si les gens ont accès aux choses, pourquoi voudraient-ils faire quelque chose ?? Ils perdraient leur motivation"

C'est ce qu'on vous apprend pour supporter le système monétaire.

Et donc, les autres solutions concernant les problèmes de la société vous semblent irréalisable, et on les traite automatiquement d'utopie

Maintenant... si les gens ont accès aux nécessités de la vie, leurs motivations ne disparaissent pas, elles changent, elles se "transforment", comme dirait Jiddu Krishnamurti.

Qu'en est-il de la lune et des étoiles ?? De nouvelles motivations surgissent ! Si vous faites une peinture que vous appréciez, vous apprécierez de la donner à une autre personne, pas de la vendre.

On me parlera aussi d'éducation. "Ben ouai, encore une fois tu as besoin de l'éducation pour changer la mentalité des gens!" me dira-t-on. Et depuis quand l'éducation est une mauvaise chose ??

Je pense que la plupart de l'éducation que j'ai vu jusqu'à aujourd'hui produit essentiellement une personne à une tâche. C'est très spécialisé. Les gens ne sont pas généralistes. Les gens ne savent pas beaucoup sur beaucoup de sujets différents. Je ne pense pas que vous puissiez amener des gens à partir en guerre s'ils en savaient beaucoup à propos de beaucoup de choses. L'éducation est en grande partie due au par cœur et les gens ne sont pas instruits sur comment résoudre les problèmes. On n'a pas eu les outils, émotionnellement ou dans nos propres domaines sur comment avoir une pensée critique. L'éducation serait bonne si elle produisait des êtres critiques pouvant résoudre de vrais problèmes, pas des machines ayant pour seule capacité l'application d'une tâche.

Dans une autre société, l'éducation serait très différente. Et dans une économie basée sur les ressources naturelles, l'éducation serait également très différente d'aujourd'hui.

La préoccupation majeure de notre société est le développement mental et de motiver chaque personne à atteindre leur plus haut potentiel.

Car notre philosophie est que plus les gens sont intelligents, plus riche est le monde car tout le monde devient un contributeur. Et il n'y aurait rien pour retenir les gens.

Comme dirait mon pote Flo, il est temps que les gens se détachent de la mentalité dans laquelle on les a entraînés et éduqués. Imaginez des extra-terrestres qui viendraient nous rendre visite. Ça parait con, mais ça permet de nous détacher de notre position d'homme afin de prendre un recul considérable.

Un visiteur extra-terrestre examinant les différences parmi les sociétés humaines trouverait ces différences triviales comparées aux similitudes... Nos vies, notre passé et notre future sont liés au soleil, à la lune, aux étoiles...

Les humains ont vu les atomes qui constitue tout dans la nature et les forces qui ont sculpté cette œuvre... Et nous, qui incarnons les yeux et les oreilles et les pensées, et les sentiments du cosmos, avons commencer par s'interroger sur nos origines.

Nous sommes de la poudre d'étoiles parmi les étoiles, un collection organisée de dix milliards de milliards d'atomes, contemplant l'évolution de la nature, traçant ce long parcours par lequel il est parvenu à la conscience ici sur la planète Terre... Nos loyautés vont aux espèces et à la planète.

Notre obligation de survivre et prospérer est due non seulement à nous-même mais aussi à ce cosmos ancien et vaste duquel nous jaillissons. Nous sommes une seule espèce. Nous sommes de la poudre d'étoiles récoltant de la lumière d'étoile.

Carl Sagan dans Zeitgeist Addendum

Ce que j'essaie de dire là dedans, ce n'est pas "Les utopies n'existent pas" au sens premier. Car une utopie défini quelque chose de parfait, or la perfection n'existe que dans le mensonge qu'elle est (ouh, jolie phrase, j'espère que vous suivez). Non, ce que j'essaie de dire, c'est qu'on ne peut pas dire "ceci est une utopie". Car on en sait rien. Quoi que nous fassions, nous resterons des hommes influencés par la société. C'est pour ça que je parle de l'exemple des extra-terrestres. C'est une métaphore qui permet d'imaginer une prise de recul assez importante par rapport aux concepts que l'on crée.

En somme, nous ne pouvons affirmer que quelque chose est une utopie car :

  • On en sait rien, on ne peut pas savoir
  • Si une utopie est quelque chose qui définit une société parfaite, on ne peux pas l'inventer vu que c'est parfait! Or comment pourrait-on, nous, hommes influencés, inventer quelque chose de parfait ?!

Je laisse les commentaires pour développer, si les questions vous prennent.

Myd.


Share:
Like:

Disable AdBlock on this domain and offer me a cup of coffee :)