Différences entre Amour et Passion.

Différences entre Amour et Passion.


Dec 18 2009, 01:31 in Personnal

Depuis tout temps l'homme aime (même si c'est assez difficile à voir dans une société corrompue comme aujourd'hui) dans le sens où chacun a besoin d'un amour à partager avec quelqu'un. C'est la base même de notre structure humaine puisque nous nous reproduisons pour survivre. Et, globalement, l'homme se reproduit avec l'individu qu'il aime.

Depuis tout temps également, l'homme est proie à des passions. Que ce soit dans le travail, dans un loisir ou dans un art, l'homme a besoin d'une accroche qui lui permet de croire qu'il investi son temps dans quelque chose qui lui tient à cœur.

Je me souviens être venu à cette idée de "différences entre l'amour et la passion" en discutant avec mon amie Laura. Je lui disais que : "être riche, c'est ne pas penser à l'argent" et que "finalement, le plus important dans tout ça, c'est l'amour". Et elle me répondit que seule la passion était le plus important, car elle permettait à tout homme de s'accrocher à la vie. Et dans sa grande bonté, me fit part de cette citation : "Ma passion est la nourriture de mon âme, et je préfère mourir de faim ou de soif plutôt que de me priver de ce qui m'anime."

S'en suivi la question suivante :

Une passion est-elle éternelle ?

Et à cela je répond non.

Tout d'abord, une passion est quelque chose qui fait partie de nous, qui est en nous, qui fait partie intégrante de notre corps et de notre esprit, de notre éducation, bref de ce que les philosophes appellent plus communément l'Essence.

Généralement, l'homme se découvre une seule passion car il est paralysé par la notion du temps et dois donc se restreindre à une seule occupation qui sera sa passion et pour laquelle il nourrira un intérêt entier. Mais dans cette immense masse d'être humain sur la planète, je pense fermement qu'il y a une probabilité non nulle concernant l'existence d'individus consacrant leurs vies à plusieurs passions. Reste à savoir s'ils y consacreront une importance égale. Je pense que la contrainte du temps (avant la mort) nous en empêche d'office. Je n'exclus cependant pas l'autre possibilité, mais nous ne la connaîtrons jamais, puisque nous sommes tous mortels, sans exception.

Ne dit-on pas que l'on se découvre une passion? Si cette (cela comprend aussi la possibilité de plusieurs, j'aurais pu dire "ces") passion fait totalement partie de l'individu que nous sommes, alors cette affirmation est correcte. En effet on va découvrir une partie de nous mêmes, exactement comme on découvre la sexualité.

Donc, étant donné que nous sommes mortels, cela signifie que notre passion aussi, dans le sens où elle meurt avec nous. Une passion dépend de l'individu qui la nourri (une passion nourri aussi l'homme, il s'agit d'un lien très fort en nous même, qui lie notre volonté et notre esprit à la vie) et va donc mourir si l'individu meurt. Une passion et un individu forment une seule entité. Si la source de vie meurt (le cœur, moteur du corps humain), l'entité meurt à son tour.

Mais alors, si on est éternel, notre passion ne l'est-elle pas également? Si on suit la logique de mon raisonnement, la réponse est affirmative. Néanmoins personne ne pourra jamais le dire. Cette question est donc hors de propos.

La différence avec l'amour réside dans le fait que l'amour dont je parle (celui qu'on partage avec une personne, en somme un couple) ne fait pas partie de nous même, de notre corps et notre Essence. L'amour est une chose je pense que l'on rencontre dans nos liens sociaux. En effet on ne découvre pas l'amour tout seul! Le sentiment amoureux naît du partage et du lien entre deux individus qui se sont un jour rencontré. Cela arrive donc par hasard, c'est totalement indépendant de notre volonté, c'est arrivé comme ça.

Pour relever la question de Laura sur l'importance de l'un ou l'autre, je dirais cela:

Je ne peux pas affirmer ce qui est le plus important. Je pense qu'il s'agit d'un point de vue personnel. Mais je peux cependant affirmer que nous avons tant besoin d'une passion que d'un amour. On ne peut vivre sans une passion qui nous anime. Mais est-ce vraiment une vie que de ne jamais rencontrer l'amour?

Certains diront que l'amour peut mourir et ne jamais renaître, tandis qu'une passion ne meurt jamais tant que l'on vit. C'est revenir sur l'importance de la durée et du temps. Je répondrais donc en proposant un point du vue:

Il ne faut peut-être pas voir l'importance des choses selon leurs durées. Ce qui ne faiblit jamais (tel une vraie passion) n'est pas forcément le plus important. Et c'est seulement lorsqu'une chose se termine qu'on se rend compte de son importance.

à débattre

Myd.


Share:
Like:

Disable AdBlock on this domain and offer me a cup of coffee :)