Dansez, dansez, sinon nous sommes perdus

profile picture

Dansez, dansez, sinon nous sommes perdus

Agile, sensible et percutant, le dernier film de Wim Wenders est une symphonie pour l'art. Documentaire, film, spectacle filmé, appelez-le comme vous le voudrez, cette expérience hors du commun emmènera tout public sensible à la danse dans un autre monde. Un monde où la danse est vitale, un monde où l'art est nécessaire à l'homme. Le monde de Pina Bausch.

Grâce à la caméra superbement maniée, l’immersion est totale. Les spectacles et reproductions de cette chorégraphe, qui n'est plus à nommer, sont tellement proches de nous que l'envie nous prend soudainement d'applaudir la délicate performance des danseurs. Jusqu'au moment où l'on se rappelle qu'on se trouve en fait dans une salle obscure, entouré de spectateurs plus émus les uns que les autres. La qualité et la précision de la caméra de Wenders nous plongent au coeur de la danse contemporaine.

De plus, le côté documentaire bien mené se fond au reste du film grâce aux commentaires des danseurs, qui viennent gratiner leurs mouvements face à la caméra. Nous en apprenons donc de plus en plus sur Pina au fur et à mesure du film, via chaque danseur et leurs manières de voir la chorégraphe allemande. Cette dernière avait pour ambition profonde de faire ressortir la force de ses danseurs à travers leurs faiblesses. Grâce à sa volonté inébranlable, l'art se crée, petit à petit, le long des corps tourmentés sur la scène.

En plus d'être relaxant, le film pina est percutant et époustouflant. Il y a dans les danses une telle force de sentiment que l'on se sent nu, enfin honnête avec nous-mêmes. Pina a ce don de nous rendre vulnérables à travers ses spectacles. Les musiques, bien sûr, contribuent énormément à ce phénomène qui s'opère en nous. Elles sont toutes plus belles les unes que les autres, et l'orchestre chante les mouvements de la danse comme les danseurs s'exclament sur les notes.

Finalement, on retiendra à quel point la danse permet de communiquer ce que les mots sont incapables de décrire. On retiendra que la danse a libéré les élèves de Pina autant qu'elle leur à donner les outils pour construire et provoquer. On retiendra que la danse, c'est la vie.

Si vous voulez voir la vie, allez voir pina.

Dansez, dansez....

Myd.

2019 My Dynamic Production SPRL All rights Reserved.