Cinéma : Salt

Cinéma : Salt


Aug 14 2010, 17:52 in Cinema

Comme "Inception", on attendait "Salt" avec impatience. De ces trailers mystérieuses et énigmatiques qui attisaient notre plus grande curiosité jailli un film prenant mais décevant qui nous occupera durant 1h40 de pseudo-suspens et de rebondissements en tout genre.

C'est Philip Noyce (Bone Collector) qui se colle à la tâche de réaliser le nouveau film avec, en tête d'affiche, la gracieuse Angelina Jolie (Lara Croft). Son choix fut fort juste : déjà réputée pour ses nombreuses interprétations, Mme Jolie était déjà bien connue du grand public et son chemin d'actrice lui a bien valu quelques honneurs. En plus de son jeu d'acteur qu'elle tient à elle seule à un bon niveau, le reste du casting est aussi intéressant.

Le bien connu Liev Schreiber ("Le Voile des illusions", "Les Insurgés") n'arrivera pas à se tenir à la hauteur de sa collègue qu'il tente vainement de surpasser. C'est plutôt vers la prouesse de Daniel Olbrychski que l'on va se tourner. Il se campera en face à face avec Angelina Jolie dans une scène perturbante qui déclenchera tout le film. Un début très réussi. Comme le dit Camus "Il est aisé d'être logique, mais presque impossible d'être logique jusqu'au bout". Et c'est également le cas dans la réussite d'un bon film.

C'est donc vers la deuxième moitié du film que tout commence légèrement à devenir lassant. Trop de rebondissements tuent le rebondissement. C'est ce que Philip Noyce ne semble pas avoir compris avec "Salt"... Et c'est alors que l'on désire voir la fin approcher, tandis que le temps s'écoule de plus en plus lentement.

Le scénario a déjà été vu et revu dans de nombreux films. Créer du neuf à ce niveau là aura été impossible. Et utiliser ce type de logique scénaristique à quelque chose de nouveau aura été simplement raté.

Si l'on peut reprocher à "Salt" de nous ennuyer durant trente bonnes minutes, on peut également le féliciter pour nous avoir tenu en haleine tout le début du film ainsi que dans la toute dernière scène, assez bien scénarisée, pour une fois.

Difficile d'en dire plus, car, malgré moi, je n'ai pu faire attention ni à la musique ni aux détails du film étant soit trop pris dans le scénario soit trop ennuyé par ce dernier. Difficile à croire, je vous comprends.

Mitigé,

Myd.


Share:
Like:

Disable AdBlock on this domain and offer me a cup of coffee :)