Cinéma : Hereafter (Au-delà)

profile picture

Cinéma : Hereafter (Au-delà)

Quand Clint Eastwood sort un nouveau film, c'est tout le monde de la critique cinéma qui s'affole. Malheureusement, ces derniers ont tendance à placer la barre de plus en plus haut pour le vieux cow-boy. Même si son dernier "Hereafter" n'égale pas ses bijoux, le film n'en reste pas moins assez bon, aux grands désarrois des messieurs et mesdames les grandes critiques du cinéma pour qui rien ne va plus! Pauvre Clint...

Prenez les derniers livres de Marc Levy, vous auriez tendance à confondre son nom, écrit en géant, avec le titre, ridicule et futile en bas de couverture. Forcément, "Hereafter" a été reçu avec beaucoup de questionnement. Une oeuvre (on pourrait même l'appeler un essai) sur le paranormal et le spiritisme mélangée à une histoire d'amour, ce n'est pas vraiment le style de M. Eastwood qu'on aura dernièrement vu en train de démolir quiconque ose piétiner son jardin (cf. Gran Torino). Bref, au-delà du nom, il y a un film. C'est ici que ça devient intéressant.

Du spiritisme donc. Enfin, on ose le rendre à l'écran dans sa vraie nature. Ici, on ne bassinera pas avec de stupides spectacles de pauvres illuminés prétendant entendre les morts. Place au concret, toujours fictif bien sûr, mais beaucoup plus franc. On s'attache d'ailleurs au médium George Lonegan (interprété par Matt Damon) qui n'a jamais demandé un tel don, qui lui pourrira d'ailleurs la vie.

Le scénario nous éparpille entre trois histoires (que vous découvrirez, moi je me tais!) et on a tendance à se perdre, à ne pas savoir où l'on veut nous emmener... La construction de ce début est cependant bien ficelée et nous entraîne dans un bon rythme. Il n'y d'ailleurs aucun suspens! Si l'on reste fixé sur nos sièges, c'est grâce à la très forte séquence d'ouverture!

On regrette très fort la fin, qui aurait pu être mieux soignée, plus fouillée. Elle tombe à plat et nous laisse un goût de manque dans la bouche.

C'est cependant avec une bonne impression que l'on ressort du film. Je ne sais pourquoi. Cela doit être l'effet "Clint Eastwood" du film qui le rend percutant. On ne va pas s'en plaindre. Mais c'est bien sûr aussi grâce aux acteurs que le film est si efficace! Matt Damon est, pour une fois, un simplet sans grande force physique, gentil et timide qui a le don de casser son image de Jason Bourne. Franchement tant mieux, je le préfère comme ça le Matt. Parlons aussi de notre chère Cécile de France, la paradoxalement belge. Malgré son coup de vieux, elle reste la belle Cécile qui nous a déjà il y a longtemps séduit. Heureusement, ça n'a pas changé. Un peu dommage, son jeu d'acteur sera tantôt très bon, tantôt plutôt décevant, surtout dans les passages en Français. Voilà pour les deux têtes d'affiche. Mon coup de coeur s'adresse tout de même aux jumeaux George et Frankie McLaren (oui, ce sont de vrais jumeaux!) et leur mère interprétée par Lyndsey Marshal. Chapeau à eux, en espérant que cela puisse les propulser encore plus haut.

Je ne trouve plus grand-chose à dire sur ce film dont il est difficile de parler et qui nous laisse assez perplexes.

À une prochaine pour encore quelques critiques!

Myd'

about me

profile picture

I consider myself as an IT Business Artisan. Or Consultant CTO. I'm a self-taught Web Developper, coach and teacher. My main work is helping and guiding digital startups.

more about me

follow me

newsletter

A weekly email with the latests articles

support my work

Start trading on binance
  • BTC

    BTC

    18SY81ejLGFuJ9KMWQu5zPrDGuR5rDiauM

  • ETH

    ETH

    0x68e8c828b8ce670062a83199cd8f62667c792f23

  • Monero

    XMR

    895bSneY4eoZjsr2hN2CAALkUrMExHEV5Pbg8TJb6ejnMLN7js1gLAXQySqbSbfzjWHQpQhQpvFtojbkdZQZmM9qCFz7BXU

2021 My Dynamic Production SPRL All rights Reserved.